Ceci est un glossaire de termes fréquemment utilisés dans le secteur de l’assurance

  1. Actes de Dieu: les catastrophes naturelles qui n’auraient pas pu être raisonnablement prévenues ou évitées.
  2. Acquisition/ ratio de dépenses: Le ratio d’acquisition et autres dépenses liées à l’assurance jusqu’aux primes nettes acquises. Ce ratio mesure l’efficacité de l’entreprise dans la sécurisation de nouvelles affaires.
  3. Actifs à court terme: Les actifs qui sont détenus par la compagnie d’assurance et sont facilement disponibles pour être utilisés pour payer toute réclamation ou perte des assurés.
  4. Assurance: un contrat entre deux parties, dans lequel l’acheteur d’assurance verse un petit montant (la prime) et, en retour, le vendeur d’assurance accepte de garantir un paiement à l’acheteur en cas de réalisation du type de perte définie dans le contrat.
  5. Bénéfice d’exploitation: Revenu (recettes moins pertes et dépenses) provenant des activités principales d’une compagnie d’assurance et ne comprenant pas d’autres revenus tels que les revenus d’investissement/de placement, au cours d’une certaine période de temps.Bénéfice net: Le montant total des bénéfices après impôts (revenus moins  pertes et dépenses) provenant de l’exploitation et du revenu d’investissement, ainsi que tout autre revenu généré par la compagnie d’assurance, au cours d’une certaine période de temps.
  6. Bilan: Un terme comptable se référant à la liste des actifs, du passif d’une entreprise, et l’excédent (ou équité) à une date spécifique.
  7. Chiffre d’affaires: Le montant des primes qui sont reçues par un assureur (total des primes payées par l’assuré pour une police nette d’impôt). Les recettes sont classées en deux branches principales:   les Primes Acquises et non Acquises. La Prime Acquise est la portion de la prime qui a été versée à l’avance qui a été «acquise» en vertu du fait que le temps s’est écoulé (c’est le revenu réel d’une compagnie d’assurance). La Prime non Acquise est la portion de la prime qui n’est pas encore acquise tandis que le temps ne s’est pas encore écoulé. Ceci est considéré comme un passif pour la compagnie d’assurance qui doit prévoir le remboursement par exemple dans le cas où le client décide d’annuler la police. Par exemple, une police de 12 mois, payée à l’avance et ayant deux mois d’existence, aurait partiellement acquis la prime.
  8. Dette du degré d’investissement: Ceci se réfère à la haute qualité des obligations et des autres titres d’investissements à revenu fixe (en fonction des taux internationalement reconnus par Moody, Standard & Poor et Fitch) faits par une compagnie d’assurance à partir de la liquidité/trésorerie générée par ses primes. En règle générale, l’assureur doit conserver une large gamme d’investissements de qualité généralement conservateurs  dans son portefeuille, de sorte que les fonds des assurés soient protégés en cas de stock important ou de choc entraîné par les obligations déterminées par le marché.
  9. Equités: Instruments d’investissement dans le portefeuille d’une compagnie d’assurance qui sont constitués d’actions (des participations) dans diverses entreprises publiques et privées.
  10. Exclusions: articles, périls ou situations qui ne sont pas couverts par votre police.
  11. Flux de trésorerie: Se rapporte à la mesure du montant d’argent liquide qu’une compagnie d’assurance apporte moins le montant d’’argent liquide payé sous la forme de paiements de réclamations et autres dépenses, sur une certaine période de temps. Une compagnie qui génère un flux de trésorerie positif renforce sa capacité de construction et donc est mieux en mesure de mieux résister à des événements qui engendrent des pertes considérables (tels que les ouragans et les tremblements de terre).
  12. Franchises: les montants que vous payez pour couvrir une perte avant d’avoir droit à un paiement par votre assureur. C’est ce qu’on appelle la participation de l’assuré à la perte.
  13. Obligations à haut et moyen risque: Il s’agit d’obligations et d’autres investissements à revenu fixe qui ne répondent pas aux critères d’investissements de haut niveau(en fonction des indices internationalement reconnus par Moody, Standard & Poors et Fitch), mais apportent à la compagnie d’assurance un rendement qui est plus élevé que les titres de créance; ceci génère un revenu plus élevé pour une compagnie d’assurance et ajoute plus de stabilité à sa base de capital au fil du temps. Une combinaison diversifiée des titres de créance et de la dette à haut et moyen risque se trouve dans le portefeuille d’une compagnie d’assurances, fournissant une combinaison de stabilité et de rendements.
  14. Obligations à faible risque: Voir «titres de créance”
  15. Pertes et Dépenses: Représentent le montant total des réclamations soumises par les assurés pour les pertes encourues de leurs polices, et les dépenses comprennent tous les coûts liés aux opérations d’assurance de base incluant les ajustements à titre de perte.
  16. Police: le contrat écrit et conclu d’assurance, ou le certificat de celui-ci, quelque soit le nom qui le désigne, y compris les clauses, couvertures additionnelles, endossements et documents qui y sont attachés et font partie intégrante de celui-ci.
  17. Portefeuille: chaque compagnie d’assurance investit ses primes dans une variété d’instruments du marché monétaire, dans des obligations et des actions afin que le capital de base de la société continue à se renforcer et fournisse ainsi une plus grande stabilité à gérer à travers les événements dans lesquels des pertes sont encourues. La somme de tous ces instruments financiers est appelée le portefeuille.
  18. Prime: le prix de la protection d’assurance pour un risque spécifié pour une période de temps spécifiée. Titulaire de la police: Une personne, une entreprise ou une contrepartie qui conclut un contrat avec une compagnie d’assurance, qui à son tour promet d’effectuer le paiement en cas de perte.
  19. Ratio de perte: Le ratio de pertes et dépenses liées aux primes nettes acquises. Ce ratio mesure la rentabilité sous-jacente de la société/compagnie ou l’expérience de perte, sur son volume d’affaires total.
  20. Ratio combiné: La somme du ratio de perte et du ratio d’acquisition/de dépenses, sans l’ajout des revenus d’investissement ou des impôts/taxes sur le revenu. Ce ratio mesure la rentabilité globale de souscription de l’entreprise, et un ratio combiné inférieur à 100 indique un profit de souscription
  21. Ratio d’échéance: Ratio du nombre de polices d’assurance-vie arrivées à échéance (ou n’ont pas été renouvelées) pendant une période donnée par rapport au nombre en vigueur au début de cette période; il est aussi connu sous le nom de taux de renouvellement.
  22. Réassurance: l’assurance qu’une compagnie d’assurance achète pour sa propre protection, de sorte que la totalité de la perte ne soit pas entièrement absorbée par une seule compagnie. La réassurance permet à une compagnie d’assurance d’accroître sa capacité d’émettre un plus grand nombre de polices, mais aussi d’assurer la protection en cas de catastrophe contre les pertes considérables.
  23. Réclamation: une demande faite par l’assuré en cas de perte pour le paiement des bénéfices prévus par la politique.
  24. Responsabilité Civile: l’assurance responsabilité civile protège contre la perte pécuniaire que les tiers réclament pour les dommages corporels et à  la propriété causés par vous.
  25. Rétention: Le montant du risque d’assurance (ou le montant de la couverture) qui est gardé par une compagnie d’assurance dans ses livres/registres après la réassurance de toute portion.
  26. ROAA: Pendant une certaine période, le bénéfice net en pourcentage de la moyenne des actifs de la compagnie d’assurance au cours de cette même période démontre la façon efficace dont une compagnie d’assurance utilise et met à profit sa base d’actifs.
  27. ROAE: Pendant une certaine période, le bénéfice net en pourcentage de la moyenne des fonds propres de la compagnie d’assurance au cours de cette même période démontre l’efficacité d’une compagnie d’assurance utilisant ou mettant à profit sa base de capital.
  28. Solvabilité 1: Une formule standard adoptée par le secteur mondial de l’assurance qui permet à une compagnie d’assurance de calculer le niveau minimal de capital et les réserves qu’elle doit avoir pour protéger les souscripteurs dans le cas où il ya un événement de perte importante qui déstabilise le marché. Une entreprise avec un ratio de solvabilité plus importante est considérée comme beaucoup plus stable et avec une plus grande probabilité de supporter de forts événements qui engendrent des pertes (tels que les ouragans et les tremblements de terre).
  29. Souscription: la procédure de sélection des risques d’assurance et leur classement  en fonction de leur degré d’assurabilité et de risque de sorte que les taux appropriés/prix soient attribués. Le processus comprend également le rejet de ces risques qui ne sont pas admissibles en vertu des lignes directrices de la tolérance des risques de l’entreprise.
  30. Stratégie d’allocation d’actifs: Le mélange de différents types d’investissements dans le portefeuille d’une société/compagnie d’assurance qui se compose habituellement des titres de créance, de la dette à haut et moyen risque et des équités. Une compagnie d’assurance tente typiquement d’atteindre un équilibre entre le rendement sur le capital et la préservation du capital, vu que chacun est nécessaire pour continuer à maintenir la stabilité à long terme.
  31. Titres du marché monétaire: Ils consistent en instruments d’investissement à court terme, très liquides (faciles à vendre) et conservateurs et en titres gouvernementaux et quasi-gouvernementaux dont les rendements sont généralement faibles, mais offrent une stabilité extrême pour un portefeuille.
  32. Total des actifs: Il se réfère à toutes les propriétés disponibles de toute nature ou la possession d’une compagnie d’assurance qui pourraient être utilisée pour payer ses dettes.